L'Approche de votre photographe

Le choix de votre formule

Attention aux faux-tographes

Comprendre les tarifs

Mon approche photographiques

Ma conception de la photo en reportage mariage c’est de capter l’émotion. Il n’est pas question d’être photogénique ou pas, Capter un sourire, un regard c’est preuve d’une photo réussie. Sur un mariage, j’aime réaliser quelques photos de détails et du portrait, pris à la volée, dans l’église par exemple. Preuve que vos convives ont toute leur attention portée sur vous. Et puis évidement les mariés, les stars de cette journée, avec qui nous réaliserons quelques clichés dans le parc, où je vous guiderai pour réaliser des photos posées, les seules mais les plus esthétiques.

Chaque mariage est unique, il n’est pas juste une succession de photo, je ferai de mon mieux pour suivre avec attention chaque moment afin de vous permettre de revivre cette journée.

Travaillant au format numérique avec des outils adaptés et à jour, je vous restituerai ensuite l’ensemble des photos post-traitées, sans limite, sans signature numérique (logo ou copyright). Le reportage que j’effectue sera à l’image de ce que je peux réaliser pour les membres de ma famille, sans distinction. Vos photos seront accessibles via un album en ligne privé. Vous pourrez alors partager le lien avec familles et amis et les télécharger à volonté, toujours en haute définition.

Déceler les faux-tographes

Préparer un mariage c’est planifier énormément de rendez vous afin trouver les partenaires qui feront de cette journée, une journée formidable et inoubliable. Mais souvent, le choix est difficile, surtout lorsqu’ils sont difficilement comparable, à part le prix. Je parle principalement du DJ ou du photographe. Comment faire confiance à un animateur de soirée sans l’avoir déjà vu à l’oeuvre ? Comment être certain qu’il va savoir ambiancer la salle et pas juste passer des titres en boucle ? C’est pareil pour le photographe. Comment être certain du résultat ? Certes, vous pourrez déjà en apprécier les quelques photos partagées, à condition que ce soit bien les siennes ! Certains sont effectivement sans scrupules !

Oubliez les sites tel que « Star of Service » ou « Mariage.net », ils n’apportent aucune crédibilité aux professionnels qui s’y trouvent. Ayant fait parti de ces sites, je n’ai jamais récupéré le moindre contrat et j’avais pourtant les plus hautes distinctions offertes par le site : « membre or » durant des années ! Je vous laisse donc imaginer le nombres de faux-tographes qui en récupèrent ces distinctions, sans jamais avoir fait de reportage mariage de leur vie !

Et le Salon du mariage ? Je trouve qu’il est intéressant d’y faire un tour pour savoir ce qu’il se fait, récupérer des idées, mais ne jamais rien signer ! Comprenez qu’un stand coûte généralement 2 à 3000 euros pour le week end. L’idée étant donc de vite rentrer dans ses frais ! Ici ne vous attendez pas à des tarifs réduits, au contraire …

Mais votre photographe n’est pas « le meilleur », l’art photographique est subjectif. Vous ferez votre choix en fonction de la sensibilité de ses photos, de son aisance, de la maîtrise du reportage mariage, du feeling et évidement du prix.

Pour ma part, ma visibilité est avant tout effectuée par le bouche à oreille et les quelques sites de petites annonces en plus des réseaux sociaux. Avant tout, il s’agit de vous partager les derniers clichés réalisés, parce que c’est ma plus grande fierté, mais également vous proposer toujours des nouveautés et vous rassurer sur la continuité de cette activité.

Choisir sa formule

En essayant d’être le plus proche de vos besoins et pour en simplifier au maximum les « options », je ne propose que 2 formules : Perle et Rubis.

La différence entre ces formules est l’axe de temps. Sur la formule Perle, je réalise un reportage de 7h consécutives durant la journée de la fin des préparatifs au vin d’honneur lorsque la formule Rubis, inclus elle la soirée jusqu’au dessert des mariés (avec une limite d’1h du matin). Tout y est compris : les déplacements (jusqu’à 70km), le reportage, le post traitement, la restitution de l’intégralité des photos retouchées sans limite, sans surprise.

Je ne cherche pas à vous convaincre de choisir la formule la plus complète, je vous explique la différence et ce qu’implique le reportage soirée. Libre à vous ensuite de faire votre choix : Il vous appartient !

Comprendre les tarifs

Je suis passé par les 2 stades de l’entreprise : Auto-entrepreneur puis EURL ensuite, je peux vous dire que, réaliser un reportage photo a un coût. Quoi qu’on en pense, le photographe ne roule pas sur l’or ! Il réalise un travail, qui n’est pas payé à l’heure mais au résultat. Du coup, réaliser un reportage mariage complet journée et soirée pour 500€ est tout à fait impossible, sauf pour un débutant qui cherche à faire ses preuves.

Comprenez bien le tarif d’un photographe qui se décompose comme suit : 
– Le temps passé avant la signature: le démarchage, la création publicitaire, l’écriture d’articles ou de publications de photos sur différents sites, les rendez-vous …
– Les déplacements avant et pendant le mariage
– L’investissement matériel : J’ai à ce jour dépassé les 16.500€ !
– Le coût lié à l’assurance du matériel (500€ / an) ou la casse d’un accessoire en perte sèche (j’ai déjà perdu un flash au sol sur un mariage)
– Le coût de l’entretien (révision de l’appareil et des objectifs)
– Le coût de renouvellement et de mise à jour (cartes mémoires, accessoires, objectifs …)
– Les divers frais liés à la société (TVA, Taxes société, frais de banque, frais annexes …)
– Le temps passé sur le mariage (7 à 13h de travail suivant formule)
– Le temps du post traitement (10 à 20h) puis de l’envoi des photos en ligne, création du dvd + impression jaquette (2h)
– Le coût du matériel informatique aligné à notre besoin gourmand du traitement et des sauvegardes (NAS)
– Le coût du site Internet et de la solution Cloud pour le stockage des albums en ligne.
– Le temps passé à maîtriser la photo et le matériel est lui continue …

Le tarif est fixé par le photographe en tenant compte de tout ces éléments et de son niveau d’expertise dans le domaine, ce qui peut expliquer des variantes assez forte. Je fais le choix de proposer un tarif que j’estime et essaie d’être le plus juste, parce que j’ai connaissance d’un coût d’un mariage, étant moi même passé par là.